Issu du regroupement de divers collectifs, le réseau No Pasaran se situe dans la continuité du mouvement antifasciste radical, né au milieu des années 80 pour lutter contre le développement des idéologies autoritaires et sécuritaires, dont le Front Natioanl est l’un des vecteurs politiques.
En 1986 est fondé par des militants libertaires le groupe Reflex, éditeur de la revue Reflexes. A la différence des autres organisation libertaires, Reflex affirme que le FN n’est pas un fait passager ; il va s’inscrire durablement dans le paysage politique et gangréner idéologiquement la société. Dans les 84-90, il y a une éclosion des Scalp (Section Carrément Anti-Le Pen) et d’autres groupes antifascistes qui se réunissent en 1988 pour constituer la Coordination Nationale Anti-Fasciste (CNAF). Mouvements de jeunesse très liés à la scène du rock alternatif, les Scalp auront du mal à se structurer durablement et la CNAF disparaît à la fin des années 80.
Après une crise identitaire et politique – l’antifascisme est nécessaire mais pas suffisant, la volonté de refonder un réseau parmi les groupes antifascistes et alternatifs se matérialise en 1992 par la création du réseau No Pasaran.

Le Réseau No Pasaran combat toutes les formes de domination : capitalisme, racisme, patriarcat, aliénation, apartheid social, répression… S’il agit ici et maintenant, de manière radicale et contribue à élaborer des espaces de contre-pouvoir, il se place aussi dans une perspective révolutionnaire.

Ni organisation partidaire, ni structure figée, le Réseau No Pasaran se compose de groupes et collectifs fédérés entre eux à travers l’hexagone. Il fonctionne sur un mode libertaire.
Partie prenante de la lutte internationale contre le capitalisme et toutes les formes d’autorités, il développe échanges et actions avec des groupes de nombreux pays. Il s’inscrit dans un large mouvement d’émancipation politique, économique, social et culturel pour lequel résister c’est créer.
En 2022, le réseau No Pasaran fêtera ses 30 ans d’existence

Le Réseau No Pasaran c’est aussi une boutique militante notamment des t shirts, avec leur slogan passé dans la conscience collective des luttes des années 80 à 2020.

ZOOM

logo no pasaran

Le réseau No Pasaran c’est aussi… une boutique militante :

Des supports militants : Affiches, autocollants, badges, patchs, …▽ Des vêtements : Sweat-shirts, T-shirts, gilets fluos, …▽ Une médiathèque : CD, livres, vidéos, …

>> No Pasaran – la boutique militante <<